L'Irlande


Infos utiles
Argent
Livre
Décalage
été : -1h

horaire
hiver : -1h
Durée vol
1h30
Langue
anglais,galéique
Vaccins
non
Visa
non

Flux rss des articles



agence ebookersagence hotels.comagence look voyagesagence promovacances

Histoire de l’Irlande

L’arrivée du peuple celte

Les premiers occupants sont arrivés en Irlande vers 7000 avant J-C probablement via l’Ecosse. Le mode de vie évolue petit à petit et on commence à ériger les premiers dolmens. Vers – 2100, les Indo-Européens(Proto-Celtes) originaires du Nord-Ouest de l’Europe, viennent s’installer sur le territoire et introduisent progressivement leur hiérarchie sociale, leur religion et la langue pré-celtique.

La culture celte n’est vraiment introduite que vers – 700, lorsque les Celtes en provenance de Grande-Bretagne arrivent. Ils mettent alors en place leurs traditions et leur hiérarchie. On trouve des druides, qui ont en charge la religion, le sacrifice, la justice, l’enseignement, la poésie, la divination, des bardes qui sont spécialisés dans la poésie orale et chantée et enfin on trouve des vastes considérés comme des médecins et des devins.

Des clans tirent leur épingle du jeu et décident de fusionner pour constituer quatre royaumes : l’Ulster, le Leinster, le Munster et le Connacht.

La fin de la mythologie celtique est provoquée par la christianisation du peuple irlandais. L’initiateur de ce changement est Saint Patrick, aujourd’hui fêté chaque année.

Ce pays attise les convoitises et les Vikings danois et norvégiens quittent leur pays et déclenchent des guerres. Ils brûlent des églises et des monastères, afin de récupérer les trésors de ces lieux. C’est à cette époque que deux grands rois vont montrer toute leur puissance, Brian Boru au Sud et Mael Sechnaill au Nord. Après leur mort, de nombreux rois se disputeront leur succession. Le roi de Leinster part demander de l’aide à Henri II d’Angleterre. Il nomme son fils cadet Seigneur d’Irlande et en 1541, Henri VIII prend le titre de roi d’Irlande. En 1595, Hugh O’Neill lance une révolte contre les Anglais mais il sera défait et perdra la guerre. Les comtes gaéliques, ne voyant pas de moyen de s’opposer aux Anglais, décident de fuir le pays, on appelle cela « la fuite des comtes ». Sans leader, l’Irlande est alors à la merci des Anglais qui confisquent leurs terres aux paysans. Eux aussi décident de fuir et partent s’installer à la Barbade.

Des années de révolte

La première révolution anglaise a lieu en 1641. Les Irlandais profitent du chaos qui règne en Angleterre pour tenter de récupérer leur indépendance mais ils sont défaits et presque un tiers de la population est massacrée.

L’Irlande est alors soumise aux lois anglaises et les terres du nord son confisquées et données à des colons anglais et écossais.

En 1704, Guillaume III promulgue des « lois pénales » anti-catholiques. Après un nouveau soulèvement en 1798, l’Angleterre proclame un « acte d’union » qui unit totalement le Royaume-Uni à l’Irlande.

Alors que la famine frappe le pays, des millions d’Irlandais décident de partir en direction des Etats-Unis. Les nationalistes irlandais considèrent que les Anglais les ont laissé mourir de faim délibérément.

A la fin du XIXème siècle, le mouvement pour l’indépendance reprend forme et le parlement décide de restituer petit à petit les terres confisquées. Le parti indépendantiste Sinn Féin gagne en popularité avec les années et il accède au pouvoir en 1918.

Il constitue un parlement et proclame l’indépendance. Mais le pouvoir britannique dissout le parlement et un nouveau soulèvement éclate, il va durer trois ans. En 1921, le traité de Londres fait de l’Irlande un dominion britannique. Cela entraîne une guerre civile dans le pays, elle durera jusqu’en 1923. En 1937, le Président De Valera fait adopter une nouvelle constitution qui renomme l’État en Éire (Irlande). En 1948, le parti Fine Gael remporte les élections et proclame la République d’Irlande, le 18 avril 1949, quittant ainsi le Commonwealth.

L'Irlande
Rechercher un vol
Un service Altavacances